Accueil » Ressources » Glossaire

Glossaire

Ce glossaire cherche à éclaicir les principaux fondements du monde humanitaire.
Aide au développement

L’objectif principal de la politique de développement de la Communauté Européenne est l’éradication de la pauvreté. Cette politique est mise en œuvre non seulement via des accords bilatéraux et régionaux mais aussi par l’intermédiaire de programmes spécifiques dans certains secteurs comme la santé et l’éducation. La politique de développement implique aussi la coopération avec les institutions internationales et la participation de la Communauté et des États membres aux initiatives menées à ce niveau, telles que l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés. Aujourd’hui, l’Union est le premier partenaire commercial des pays en voie de développement et le premier contributeur à l’aide au développement. La Communauté européenne et ses États membres fournissent conjointement 55% de l’aide internationale au développement.

Aide Publique au Développement (APD)

L’APD est l’ensemble des efforts consentis par les Etats membres de l’OCDE afin de favoriser le développement dans les pays moins avancés (PMA) et dans les pays à revenu intermédiaire (PRI), conformément aux règles du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE. Elle peut prendre plusieurs formes : Aide projet, Aide programme, Aide liée, Aide déliée, Aide publique nette.

Comité d’aide au développement de l’OCDE (CAD)

Le CAD est l’organe de l’OCDE chargé des questions de coopération avec les pays en développement. Rassemblant 22 pays donateurs plus la Commission européenne (la Banque Mondiale, le FMI et le PNUD y sont observateurs), il constitue une instance stratégique où s’élaborent les mesures tendant à renforcer l’efficacité des efforts en faveur du développement ; 90 % de l’APD mondiale est apportée par les pays donateurs membres du CAD. Il établit tous les 3 ans, sur la base du critère de revenu annuel par habitant, la liste des pays en développement et des pays en transition. Site Internet : http://www.oecd.org/dac  (d’après HCCI).

Développement durable

Selon la définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement dans le Rapport Brundtland : « Un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs». Le développement durable a donc une approche double et conjointe :
- Dans l’espace : chaque habitant de cette terre a le même droit humain aux ressources de la Terre ;
- Dans le temps : nous avons le droit d’utiliser les ressources de la Terre mais le devoir d’en assurer la pérennité pour les générations à venir.
Ceci en s’appuyant sur des valeurs de responsabilité, participation et partage, débat, innovation, pérennité, réversibilité, précaution et prévention, solidarité sociale, géographique et trans-générationnelle.

Droits de l’homme

Les droits de l’homme sont un concept selon lequel tout être humain possède des droits universels, quel que soit le droit positif en vigueur ou les autres facteurs locaux tels que l’ethnie ou la nationalité. Selon cette philosophie l’homme, en tant que tel et indépendamment de sa condition sociale, a des droits « inhérents à sa personne, inaliénables et sacrés » et donc opposables en toutes circonstances à la société et au pouvoir. Ainsi, le concept de droits de l’homme est-il par définition universaliste et égalitaire, incompatible avec les systèmes et les régimes fondés sur la supériorité ou la « vocation historique » d’une caste, d’une race, d’un peuple, d’une classe ou d’un quelconque groupe social; incompatible tout autant avec l’idée que la construction d’une société meilleure justifie l’élimination ou l’oppression de ceux qui sont censés faire obstacle a cette édification. L’existence, la validité et le contenu des droits de l’homme sont un sujet permanent de débat en philosophie et en sciences politiques.

Effet de serre

Réchauffement de l’atmosphère du à l’absorption par certains gaz d’une partie des radiations solaires réfléchies par la Terre. L’effet de serre est un phénomène naturel indispensable : sans lui, la température terrestre moyenne serait de -17˚C (contre 15˚C actuellement). Cependant, l’émission de gaz (à effet de serre) due à l’activité humaine augmente l’effet de serre naturel, créant un effet de serre artificiel.

Fonds européen de développement

Créé par le traité de Rome de 1957, le Fonds européen de développement (FED) est le principal instrument de l’aide communautaire à la coopération au développement avec les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (pays ACP) ainsi que les pays et territoires d’outre-mer (PTOM). Renouvelé tous les 5 ans, il est financé par les États membres mais ne fait pas encore partie du budget communautaire général. Le FED finance tout projet ou programme contribuant au développement économique, social ou culturel des pays concernés à travers des aides non remboursables, des capitaux à risque et des prêts au secteur privé.

Indicateur du développement humain (IDH)

Indicateur composite regroupant plusieurs indicateurs sociaux et permettant de faire de larges comparaisons au niveau de plusieurs pays, même s’il fournit peu d’informations spécifiques sur chacun. Utilisé pour la première fois dans le Rapport mondial sur le développement humain (1990) du Programme des Nations Unies pour le développement. Il inclut, entre autres indicateurs :
1) l’espérance de vie à la naissance
2) le niveau d’instruction, c’est à dire : la durée moyenne de scolarisation + le taux d’alphabétisation
3) le PIB réel par habitant calculé en parité de pouvoir d’achat

Mécanisme de développement propre (MDP)

Il permet aux pays développés, dans le cadre du Protocole de Kyoto, de satisfaire, grâce à un dispositif de compensations, leurs engagements de limitation des émissions de gaz à effet de serre en mettant en œuvre des projets environnementaux dans des pays en développement.

Micro-crédit

Dispositif permettant d’offrir de très petits crédits à des familles exclues du secteur bancaire pour les aider à développer des activités productives ou génératrices de revenu.

Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD)

Le Nepad est une initiative d’États africains qui proposent une appréhension globale de leur développement autour d’une approche continentale et régionale. Aujourd’hui, les cinquante- trois pays membres de l’Union Africaine adhèrent à cette initiative. L’une des innovations du Nepad réside dans le constat partagé qu’une bonne gouvernance est le préalable indispensable pour renouer avec une dynamique de développement. Une autre innovation est la revue par les « pairs » entre pays (Peer’s revue).

Objectifs du Millénaire pour le développement

Pour engager le XXIe siècle sous de bons auspices, les États Membres des Nations Unies ont convenu de huit objectifs essentiels à atteindre d’ici à 2015.
Ces objectifs du Millénaire pour le développement, qui vont de la réduction de moitié de l’extrême pauvreté à l’éducation primaire pour tous, en passant par l’arrêt de la propagation du VIH/sida, et ce à l’horizon 2015, constituent un schéma directeur pour l’avènement d’un monde meilleur.

ONG - Organisation Non Gouvernementale

Une organisation non gouvernementale ou ONG est une organisation d’intérêt public qui ne relève ni de l’État ni d’une institution internationale. Les ONG n’ont pas le statut de sujet de droit international.

Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

Organisation chargée de la coordination des politiques entre pays développés. Les pays membres de l’OCDE échangent des données économiques et mettent en place des politiques unifiées afin d’optimiser leur propre croissance économique et d’aider les pays non membres à se développer plus rapidement. L’OCDE est issue de l’Organisation européenne de coopération économique (OECE), créée en 1948 dans le but d’administrer le Plan Marshall en Europe. Une fois que celui-ci a pris fin, en 1960, le Canada, l’Espagne et les États-Unis ont rejoint les membres de l’OECE pour former l’OCDE. (Banque mondiale)

Organisation mondiale du commerce (OMC)

Organisation internationale créée le 1er janvier 1995 pour succéder à l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT). Elle sert de forum pour les négociations commerciales multilatérales et contribue au règlement des différents commerciaux entre ses pays membres. (Banque mondiale)

Partenariat stratégique avec l’Afrique (PSA)

Présidé par la Banque Mondiale et créé en 1987, il est le principal forum régional de coordination de l’aide, a favorisé la coopération entre bailleurs de fonds et pays d’intervention en matière d’analyse et de réflexion sur la politique publique, et a incité les donateurs à apporter davantage d’aides budgétaires directes pour soutenir la mise en œuvre des stratégies de réduction de la pauvreté et de développement durable élaborées par les pays eux-mêmes.

Pays à faible revenu (PFR)

Pays dont le produit national brut (PNB) annuel par habitant était égal ou inférieur à 765 dollars en 1995. Ces pays ont un faible niveau de vie, ils ont peu de biens et de services, et beaucoup de leurs habitants ne peuvent pas subvenir à leurs besoins essentiels. On compte actuellement environ 58 pays à faible revenu de 1 million d’habitants ou plus. Leur population totale s’élève à près de 3,2 milliards d’habitants.

Pays à revenu élevé

Pays dont le produit national brut (PNB) annuel par habitant était égal ou supérieur à 9 386 dollars en 1995. La plupart des pays à revenu élevé ont des économies industrielles. On compte actuellement environ 26 pays à revenu élevé de 1 million d’habitants ou plus. La population totale de ces pays s’élève à 0,9 milliard d’habitants environ, soit moins du sixième de la population mondiale.

Pays à revenu intermédiaire (PRI)

Pays dont le produit national brut (PNB) annuel par habitant était supérieur à 765 dollars mais inférieur à 9 386 dollars en 1995. Ces pays ont un niveau de vie plus élevé que les pays à faible revenu ; leurs habitants ont accès à davantage de biens et de services, mais une partie importante de la population ne peut toujours pas subvenir à leurs besoins essentiels. On compte actuellement environ 67 pays à revenu intermédiaire de 1 million d’habitants ou plus. La population totale de ces pays dépasse 1,5 milliard d’habitants.

PPTE pays pauvres très endettés

L’initiative PPTE est le mécanisme d’allègement de la dette des pays en développement mis au point par la Banque mondiale à la fin des années 1990. L’objectif est de réduire de façon substantielle l’endettement extérieur public des pays concernés. Pour être éligible, le pays doit élaborer, faire approuver et mettre en œuvre un “cadre stratégique de lutte contre la pauvreté” (CSLP), et conclure un accord avec le FMI sur le cadrage macroéconomique et budgétaire du pays pour une durée de trois ans.

Ressources

Approndir et consulter du contenu de référence est à portée de main.